Allez, collaborez maintenant !

Mobilisation, collaboration, co-création : facile à dire !

Ces mots raisonnent aux quatre coins des organisations présentement. Comme toute nouvelle saveur du jour, les gens essaient de mettre en pratique ce qu’ils se font présenter un peu partout dans les médias et les conférences. Favoriser la collaboration et la co-création au sein de ses équipes n’y fait pas exception. Toutefois, il faut plus que simplement réunir les gens autour d’une méthode adoptée sur le pouce pour arriver à une réelle collaboration qui donnera un avantage significatif.  Les espaces ouverts sont une bonne chose; encore faut-il que les gens sachent bien les utiliser, tous confinés dans des cubicules qu’ils sont depuis des décennies. Allez, collaborez maintenant!

 

La gestion des talents  

Encore aujourd’hui, la majorité des organisations recrutent les gens pour leur savoir-faire et leurs compétences en prévision de tâches précises à effectuer. Très peu d’entre elles portent attention, ou sont bien outillées pour détecter, le savoir-être et le talent des personnes. Comment mesure-t-on la capacité d’écoute, la capacité de comprendre et de vulgariser l’information, de tisser des concepts à partir de différentes données, de travailler en équipe et pour l’équipe dans les moments les plus intenses, de développer l’idée d’un autre au détriment de la sienne, de savoir influencer son entourage de façon naturelle, de pouvoir s’adapter aux différentes situations, de penser différemment et de faire preuve de créativité? L’approche toute entière semble à repenser.

Les tests psychométriques utilisés par plusieurs donnent déjà un début de réponse. Toutefois, ces tests sont plutôt statiques et linéaires, puisqu’ils ne sont reliés qu’à une seule personne, alors que la collaboration et la création d’une dynamique de groupe est non-linéaire et complexe. Le résultat de cette dynamique vaut plus que la somme des individus qui la composent.

Pour faire de la collaboration une priorité dans nos organisations, nous devrons devenir des experts en création d’équipe et en détection des talents. Nous devrons revoir nos méthodes de recrutement en ce sens, et ça, ce n’est pas dans nos gênes. C’est la raison pour laquelle certaines entreprises font des entrevues de mise en situation avec des groupes de postulants et que d’autres font passer une journée au travail sur un projet permettant de transiger avec diverses personnes au sein de l’entreprise.

 

Le décloisonnement de l’organisation

Par la suite, afin de pouvoir mettre ces talents à profit, l’organisation doit décloisonner sa structure, faire de sorte que les gens puissent circuler, travailler au sein de divers groupes, dans diverses situations, hors de leur contexte habituel. Les gestionnaires devront porter attention aux dynamiques créées par ces mouvements.

  • Qui travaille bien en équipe?
  • Qui aime travailler en équipe?
  • Qui accroît son potentiel en travaillant en équipe?
  • Qui, par sa présence, accroît l’efficacité de l’équipe en général?

Ces talents sont une richesse non exploitée qui ne demande qu’à être utilisée. Les employés qui se verront solliciter autrement que pour leurs compétences, mais plutôt pour leur savoir-être, seront reconnaissants et fortement stimulés à performer dans des tâches pour lesquelles ils sont déjà naturellement doués.  Tout le monde y gagnera.

 

Bien sûr, tout le défi est là!