La créativité, puissant levier à l’innovation !

(un texte de Michel Landry)

« Une idée, ce n’est pas une solution, mais un déclencheur !

 

Bien que la créativité soit l’objet de nombreuses recherches depuis plus d’un siècle, elle semble être vouée à demeurer un aspect plutôt vague dans l’imaginaire collectif. La créativité, semble à bien des égards, être une qualité exclusive dédiée à un groupe sélect.

Pourtant, la créativité devrait être surtout reconnue comme étant plus une question d’attitude, que de talent, où il devient alors possible de se perfectionner. Selon, *Joy Paul Guilford : «La créativité est un processus cognitif qui peut être développé et enseigné chez un grand nombre d’individus».

L’utilisation de la créativité reste pourtant un concept possédant que peu d’intérêt au niveau de la performance ($$) comme telle de l’organisation. Peut être y a-t-il une part de réponse dans l’énoncé du théoricien et psychologue **Mihalyi Csikzentmihalhyi : «La créativité est possiblement née au moment où l’humain a pu consacrer un peu plus de temps à autre chose, qu’à sa propre survie», en d’autre terme, « nos urgences quotidiennes nous laissent-elles que peu de place pour la créativté ? »

 

Conceptualisation, plutôt que pensée magique !

Bien malheureusement, la créativité est souvent perçue comme une perte de temps et un truc plutôt futile. Quelques rencontres de brainstorming mal bricolées, où tous tentent de trouver ‘l’idée du siècle’ croyant que la solution entière y réside, suffisent à se donner bonne conscience. Il faut plutôt considérer le fait que possiblement 1% de la solution se retrouve possiblement dans 100 idées afin de développer un concept innovant. Ainsi, lorsqu’une idée est lancée lors d’un processus créatif digne de ce nom, il ne devrait avoir ni jugement de valeur ni calcul, ni mesure, seulement la volonté d’explorer toutes les possibilités et les nouvelles trajectoires que cette idée vient de provoquer.

C’est le principe d’intégration d’idées et de conceptualisation, plutôt que celui de la pensée unique et magique. Le focus est donc mis sur la conceptualisation, soit un assemblage de plusieurs idées, dépersonnalisant du même coup le fameux débat « c’est mon idée » et mettant plutôt l’accent sur la collaboration.

 

Bien sûr, tout le défi est là !

Vous avez aimé ?  Encore plus ici.

Michel Landry, L.Tech Solution

*J.P Guilford, psychologue, psychométrie de l’intelligence humaine

**Mihalyi Csikzentmihalhyi, La Créativité : Psychologie de la découverte et de l’invention, 2006

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>